Les formations pour auto-entrepreneurs

Afin de pouvoir évoluer et progresser tout au long de votre vie active, vous avez droit à des formations. Elles vous permettent de continuer à apprendre de nouvelles choses même en période de travail afin de pouvoir évoluer dans votre métier. Mais les auto-entrepreneurs sont des cas particuliers. Voici quelques informations les concernant.

Les droits de formation pour un auto-entrepreneur

Un auto-entrepreneur possède, comme tout salarié, un droit à la formation. En effet, la loi indique que tout travailleur bénéficie de formations partiellement ou intégralement prises en charge.

En revanche, un auto-entrepreneur ne peut bénéficier de ce droit que si son chiffre d’affaires n’a pas été nul lors des 12 derniers mois consécutifs précédant la demande de formation.

Pour profiter de ces formations, l’auto-entrepreneur se doit de cotiser à la CFP.

La cotisation pour le droit à la formation

En effet, contrairement aux salariés qui dépendent du CPF, les auto-entrepreneurs, quant à eux, payent une cotisation à la CFP. Cette cotisation est calculée en fonction de deux critères : le chiffre d’affaires et le type d’activité :

  • 0,1% du chiffre d’affaires pour une activité commerciale
  • 0,2% du chiffre d’affaires pour les prestations de services et professions libérales
  • 0,3% du chiffre d’affaires pour les activités artisanales

Les aides pour les auto-entrepreneurs

Afin de vous aider à financer vos formations, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides différentes en tant qu’auto-entrepreneur.

CPF

Cette aide concerne tous les travailleurs souhaitant une formation et vous permet de nombreuses possibilités telles que faire un bilan de compétences, reprendre ou créer une entreprise, préparer un permis B ou encore acquérir un diplôme.

Le CPF finance intégralement ou partiellement votre formation. Si l’aide n’est pas suffisante, vous pouvez soit prendre en charge le reste, soit faire une demande auprès de Pôle Emploi.

FAF

Les FAF sont réservés aux auto-entrepreneurs. Lorsque vous cotisez pour des formations, cela est versé aux FAF. Vous avez ensuite le droit à une prise en charge complète ou partielle sous forme de remboursement. Votre FAF de référence dépend de la nature de votre activité. De plus, les commerçants et artisans doivent avoir cotisé pendant au moins une année avant de faire une demande de formation. Les prestataires de services et les auto-entrepreneurs exerçant une activité libérale, quant à eux, peuvent faire une demande dès leur première déclaration de chiffre d’affaires tant qu’il n’est pas nul.

Les formations dans le digital sont par exemple très prisées, pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.